FORTUNA CRÍTICA DA OBRA DE RIMBAUD | Gaveta do Ivo

Chanson de la Plus Haute Tour Oisive jeunesse À tout asservie; Par délicatesse J’ ai perdu ma vie. Ah! Que le temps vienne Où les coeurs s’ éprennent. Je me suis dit: laisse, Et qu’ on ne te voi: Et sans la promesse De plus hautes joies. Que rien ne t’ arrête Auguste retraite. J’ …

Continue lendo FORTUNA CRÍTICA DA OBRA DE RIMBAUD | Gaveta do Ivo